Les meilleurs casinos
1
Maxcasino
2
Icecasino
3
Crystal Casino
4
5
Systèmes de paiement
Homepage > Nouvelles > En France, le marché du poker en ligne est en chute libre

En France, le marché du poker en ligne est en chute libre

online poker

Le bilan financier du marché français du poker en ligne au 4e trimestre de 2014 publié par l’ARJEL montre une baisse des revenus. Une situation qui perdure.

Depuis 2010, le marché français du poker en ligne n’a connu aucune progression importante. Selon les chiffres du 4e trimestre de l’année 2014 publiés par l’Autorité de Régulation du Jeu en Ligne (ARJEL), il a une diminution de 17,3 millions d’euros des revenus provenant de ce marché par rapport au trimestre précédent. Il faut noter que pour ce 3e trimestre, la baisse enregistrée au niveau du cash game était de 23 millions d’euros. En faisant une comparaison, on constate clairement que la situation se répète au fil des années avec une baisse d’environ 12 %.

D’éventuelles causes de la baisse

Tout a commencé lorsque le gouvernement français a pris des mesures strictes telles que le non partage du marché avec les autres pays de l’Europe. La France aurait pu améliorer sa situation depuis 2012 en acceptant la proposition d’un partage du marché avec le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie. Mais, cette idée a été rejetée par les autorités qui ont affirmé que le poker est un phénomène de mode qui est passé et qu’en plus c’est un jeu assez compliqué pour un public jeune.

Par ailleurs, les taxes imposées par le gouvernement ont entrainé la diminution des cagnottes des tournois, des bonus et promotions. Alors que des sites illégaux proposent des offres très intéressantes qui attirent le quart des joueurs français selon des études de 2013. Même les sites français qui acceptent les joueurs d’autres pays sont contraints d’abandonner cette option à l’exemple de Pokerstars.fr et Winamax.fr avec les joueurs britanniques. Certains accusent aussi l’introduction du format Spin’N’Go qui n’aurait pas amélioré les revenus des opérateurs.

Laissez votre commentaire